Bocage Bourbonnais

    C'est dans un cadre de verdure admirable, au creux d'un vallon du Bocage Bourbonnais, que cette cité de caractère, au prestigieux passé et à l'environnement riche et varié, vous accueille.

    Commune qui a obtenu en 2002 le prix National de la Mise en Valeur du Patrimoine pour l'aménagement des abords de l'église renfermant le "débredinoire", en plus d'un patrimoine riche et varié.

    La fête de la pomme, ainsi que la Tuilerie de Bomplein attirent un public toujours plus nombreux. La commune s'est vue décernée le prix de la Marianne d'Or en 2018.

    La commune se distingue par son patrimoine exceptionnel, où pas moins de treize châteaux se répartissent sur son territoire. Vous pourrez vous balader en admirant son église de style roman, et en utilisant différents sentiers et nombreux chemins communaux ouverts à la randonnée.

    Le village est connu grâce à Emile Guillaumin, écrivain militant pour la reconnaissance des paysans au début du XXème siècle. Avec "La Vie d'un Simple", il fut, pour la première fois, un paysan qui accédait à la littérature et qui consacrait un roman à sa propre culture.

    Lurcy-Lévis, avec Street Art City, est la nouvelle capitale de l’art urbain pour une destination touristique originale. De plus, dans un cadre naturel, ombragé et verdoyant, en bordure de la rivière l' Anduise, le plan d'eau communal de 10 hectares vous accueille à proximité immédiate du centre ville.

    La campagne s’étend à travers les prairies et les haies du Bocage Bourbonnais. Le bourg, construit sur un des plateaux des plus élevés du Bourbonnais, révèle un passé historique riche, en témoigne la très belle église romane du 12ème siècle, classée aux Monuments Historiques en 1886.

     Autry-Issards possède son église Romane du XII ème siècle,avec sa haute flèche octogonale,son magnifique portail,et son tympan sculpté. Le clocher est un des plus hauts du département. Le bocage,très présent, avec ses haies conservées et ses chemins font le bonheur des marcheurs,cavaliers et vététistes. Autry,c'est aussi un étang, lieu de repos ,de lecture ,et le paradis des pêcheurs.

     Il y eut beaucoup de maisons seigneuriales ou de maisons bourgeoises au XIXème siècle à Vieure. Le visiteur pourra remarquer sur cette commune, au nord du Bandais, la concentration d'anciens systèmes fortifiés. La présence d'un logis ducal a certainement contribué à la multiplicité de ces implantations et à l'importance du bourg de Vieure, par ailleurs édifié sur une voie d'origine romaine et très importante au Moyen-âge.

    A Limoise, vous profiterez d'un joli étang, admirerez un riche programme iconographique dans l'église, ainsi que la maison du ferronnier et le château.


    Vous suivrez des sentiers et chemins, parfois escarpés, sillonnant les vallées et les hauteurs de Buxières. Vous vous laisserez charmer par le bruit enchanteur de l'eau sur les rochers, par le Bocage verdoyant et par une nature préservée. Vous serez curieux devant le Four des Sauvages, arpenterez les forêts et flânerez autour des nombreux étangs.


    La vie de l'ermite saint Léopardin est aussi légendaire que celle de saint Menoux. Le prieuré bénédictin de Saint-Léopardin se développe à l'endroit où l'ermite aurait vécu. A partir de 1843, la ville dispose d'installations portuaires considérables pour la navigation sur l'Allier et le transport de marchandises.

    Le territoire de Saint-Plaisir, traversé par une voie ancienne, est occupé depuis l'antiquité. Le bourg, situé sur une petite colline, peut faire penser à un site fortifié. La commune offre aux promeneurs de superbes points de vue. Ses paysages vallonnés dominent de verts pâturages traversés par la Bieudre, qui forme de nombreux méandres à travers la campagne.

    Ses ruisseaux, ses rivières, ses vues panoramiques et ses hameaux en font une des communes les plus pittoresques du Bocage Bourbonnais. La couleur des façades est celle des chemins de terre, comme si la nature, pour mieux servir l'homme, continuait sa route jusqu'au bord des toits.


    La commune se trouvait sur l'un des quatre itinéraires principaux des Chemins de Compostelle en France. Dès le XIIIème siècle, Le Veurdre disposa d'un port important sur l'Allier. On y embarquait le bois, les céréales et le vins à destination de la région parisienne.

    Un certain nombre de toponymes locaux, "Villers" par exemple, atteste un développement de la commune à l'époque médiévale. Pendant les guerres de religion, en 1576, le village est saccagé par une armée calviniste de passage à Neure.

    La commune s'étire le long de l'ancien chemin reliant Ygrande à Hérisson. Le bourg, quant à lui, est situé sur l'ancienne voie reliant Cosne-d'Allier à Sancoins.

    Octobre 2019

    Neure

    Louroux-Bourbonnais

    Mars 2020

    Saint-Aubin-le-Monial

    Château-d'Allier