panoramas d'avrilly

    saint domnin d'avrilly

    Apriliacum était un village important de la Gaule sur la rive gauche de la Loire. La grande voie romaine de Lyon vers le nord de la France y passait, et s'y divisait en trois voies: l'une vers Autun, l'autre vers Bourges, et la troisième vers Clermont et Bordeaux. Vers l'an 280, Rictiovare, préfet des Gaules, vint à passer, et ses satellites entendant des chrétiens, qui dans une maison voisine chantaient les louanges du Seigneur, les lui amenèrent, les accusant d'adorer le Christ et de corrompre le peuple.

    Parmi ces Chrétiens, se trouvait un enfant de dix ans du nom de Domnin. Croyant l'amadouer facilement, Rictiovare lui parla doucement et lui offrit de l'argent, s'il voulait sacrifier aux faux dieux. Sur son refus, le Préfet ordonna qu'il fût battu de verges, mais l'enfant ria pendant qu'on blessait son corps. On versa alors dans ses plaies un mélange de moutarde, de sel et de vinaigre.  L'enfant ne broncha point, et cracha à ses bourreaux que ce supplice n'avait que la douceur du miel. Furieux, ces derniers firent rougir au feu vingt-quatre clous, et les lui enfoncèrent des les doigts des pieds et des mains, ainsi que dans les narines et les oreilles.

    Après ces tortures, on le jeta en prison. Un ange vint alors le consoler, et toucha ses plaies qui se refermèrent aussitôt. Ses compagnons de détention, au nombre de cinquante-quatre, et témoin de ce miracle, se convertirent à la foi chrétienne. Rictiovare eut connaissance de ces faits, et décida d'en faire exécuter trente sous les yeux de l'enfant. Mais, celui-ci resta stoïque. Troublé, le Préfet promis de se faire Chrétien si l'enfant ressuscite une ou deux des victimes. Pari tenu!

    L'enfant se mit aussitôt à prier, et bientôt, deux des condamnés par Rictiovare revinrent à la vie. Mais, ce dernier, perfide au possible, ne tint pas sa parole, et attribua à la magie ce miracle divin. Plein de haine et de rage, il fit couper sur le champ la tête du malheureux enfant. Pendant ses obsèques, on entendit le chant des anges dans les airs. Cinq aveugles recouvrèrent la vue, et beaucoup de païens embrassèrent la foi chrétienne.

    Par la suite, Dieu magnifia le souvenir de Domnin par de nombreux miracles qu'il opéra sur son tombeau. Aussi, Apriliacum, devenu Avrilly, fut un lieu de pèlerinage connu et très fréquenté. Lors de l'invasion des Normands, les fidèles emportèrent les restes de leur saint, et les cachèrent dans l'église actuelle de Neuilly-En-Donjon qui leur servit d'abri. Beaucoup plustard, toujours à cause de troubles importants, le corps de saint Domnin fut transféré au Puy-En-Velay.