BILLEZOIS

    Superficie de 1568 ha - Altitude de 287 à 353 mètres - 391 habitants environ.

    Le bourg de la commune se situe au sud-ouest de Lapalisse, près de la route de Vichy. Cette terre ne présente aucun mouvement civil ou religieux. L'homme y est pourtant présent depuis longtemps, si l'on se réfère au souterrain refuge de Falconnière, datant du Néolithique. Ses anciens fiefs sont Beaurevoir, Billezois et Le Ponsut. La paroisse est mentionnée au XIVème siècle. Elle dépend des seigneurs d'Isserpent, puis de la châtellenie de Billy.

    L'église de la commune, ci-dessous, est de style gothique. Elle a été construite avec le seul souci de sa fonctionnalité, la paroisse n'ayant pas les moyens d'en assurer l'ornementation.

    Il a été recensé à Billezois plusieurs maisons fortes et châteaux disparus, notamment la maison forte de Beaurevoir. Il subsistait de l'ancienne forteresse, encore au XVIIIème siècle, "une grosse et vieille tour, dans l'angle entre le Péchallan et le Mourgon". De même , il ne reste rien du vieux château, mais la motte qui portait l'ancienne église est encore présente. La position stratégique, dans la vallée du Mourgon, aux portes de la Montagne Bourbonnaise, était assez importante pour que le fief ne soit pas délaissé par les grands vassaux de Bourbon.

    Ponsut possédait également une maison forte sur ses terres, mais il n'en reste rien de nos jours. Le terrassement primitif de la motte artificielle de Villette a été arasée. De forme carrée de 35 mètres de côté, elle a fourni les vestiges d'une construction et "un parement de briques fort épaisses".