CONTES ET LéGENDES: druides, fades et châtelperron

    Pendant longtemps, au Puy-Saint-Ambroise, les druides célébraient le culte celtique, encerclés par une grande forêt de chênes dont l'un d'eux, plusieurs fois centenaire, faisait l'objet d'une grande vénération. Mais leur aura diminua avec la présence Romaine et l'apparition de la religion Chrétienne. Rejetés, traqués, châtiés, ils finirent par disparaître en laissant derrière eux leurs compagnes, les fades, à la grande joie du Diable. Expertes en maléfices, obscénités et tromperies en tout genre, elles semèrent le désordre pendant des lustres.

    Lassés de leurs exactions, deux bons religieux construisirent une chapelle qu'ils placèrent sous le patronage de Saint-Ambroise, exorciste redouté du démon. Dès lors, plus aucune fade n'osa s'approcher du saint homme, ni même de sa demeure sans être atrocement brûlée par un feu infranchissable. Désireuses de prendre quelques distances avec leur ennemi, les fades migrèrent à Châtelperron où elles élurent domicile dans les roches de marbre.

    Aujourd'hui encore, on peut y voir deux grottes: la chambre à coucher et la salle à manger. A côté, une enceinte circulaire entourée de rochers, leur servait de cuisine et d'office diabolique, ainsi qu'en témoignent les mas de charbon demi-consumés, et les os d'animaux apocalyptiques qu'on y a retrouvés (Docteur Georges Piquand - Légendes Bourbonnaises - pages 665 et 666).

    Longtemps elles restèrent recluses dans leurs grottes, ne s'essayant qu'à de rares reprises à venir semer le trouble dans la population. Mais ceci est une autre histoire dans d'autres communes...........