châtelus: patrimoine

    maison des dîmes

    La maison forte est l'ancien corps de garde du vieux château médiéval, dont le dernier mur s'est écroulé en 1915. Située sur la frontière du pays d'Oil et d'Oc, la forteresse est citée pour la première fois en 1196 comme le fief de Guichard de Châtelus. Elle était formée d'un donjon, sur le haut de la butte jouxtant le corps de garde, et comprenait une double enceinte, une prison, une chapelle romane et les communs. Devenue maison des dîmes, elle servait à entreposer l'impôt perçu en nature ou en argent au profit du clergé.

    Des ruines existaient en haut d'un monticule difficile d'accès, dominant la vallée du Barbenan, près de Montvernay. Pour A. de La Faige, il s'agissait des restes de l'ancien château de Châtelus. En réalité, subsiste au bourg une belle et vaste motte féodale qui porte aujourd'hui l'église, ancienne chapelle seigneuriale. Une tour ronde à moitié rasée et couverte d'un toit en appentis, probablement tour de l'ancienne enceinte du XIIIème siècle, est prise en oeuvre dans la construction de la maison forte qui s'est installée au pied de la motte primitive. Cette maison du XVème siècle, à deux niveaux et niveau de comble, de plan rectangulaire, est flanquée à l'angle ouest d'une tour ronde d'escalier, couverte d'un toit conique.

    l'église saint-cyr en photos