molinet: patrimoine

    voies romaines et vieux chemins

    La voie de Bourges à Autun atteignait le lieu-dit le Péage. Au nord de ce point, au-delà de l'ancienne chapelle de Sainte-Radegonde, un gué pavé, qui fut très fréquenté, donnait accès à la rive droite de la Loire.

    Au pont Palissat, en face de Saint-Denis, fut découvert une armature de fer d'un pilotis, pointe de fer forgée de plus de quarante centimètres de longueur, appartenant à un pont Romain sur lequel passait la voie d'Augustodunum (Autun) à Aquae Bormonis (Bourbon-L'Archambault).

    Toujours au péage, près de l'ancien château d'Estrées, a été découvert une pièce d'or de Néron. Estrées, nom dérivé de Strata, indique le passage d'une voie Romaine et était un nœud routier important où une voie bifurquait sur Roanne et Lyon, et l'autre sur Digoin et Autun.

    La branche se dirigeant vers Digoin abonde en traces d'habitations antiques et objets de toutes les époques.

    Pour celle conduisant à Roanne (Rodumna) et Lyon, il est possible qu'elle se détachait à Estrées et continuait sur Chassenard par l'ancien bourg de la commune, Percy, et Beugnet.

    l'église sainte-radegonde

    L'église Sainte-Radegonde est une chapelle néo-romane à abside en hémicycle de la fin du 17ème siècle. Restaurée au XIXème siècle. A Sainte-Radegonde, petit hameau de la paroisse de Molinet, il existe depuis des temps immémoriaux, un petit oratoire dédié à la sainte. Radegonde, reine de France, a épousé Clotaire 1er, fils de Clovis, puis fondé un monastère à Poitiers. Elle est la patronne des prisonniers et des cordonniers. Plusieurs fois détruite par les inondations de la Loire, elle fut à chaque fois reconstruite.

    le château des parisiens

    Le château des Parisiens est composé de briques à harpages de pierre. Il est occupé par les douaniers à partir de mai 1940. Il possède une chapelle privée où reposent les membres de la famille Vertray.

    le château d'estrées

    Le château d'Estrées est un grand logis rectangulaire du 17ème siècle. Il occupait probablement une motte située à quelques centaines de mètres de l'habitation actuelle. Ce château a constitué  une caserne idéale pour les forces Allemandes en mai 1940. Ils réquisitionnèrent la maison en incitant la propriétaire de l'époque à quitter les lieux sous 48 heures.

    Le site d'Estrées, dont le nom, dérivé de "strada" (route), indique son emplacement au carrefour de plusieurs chemins Romains. Il est le siège d'une seigneurie qui conserve jusqu'à la Révolution une existence propre.

    l'église Saint-Pierre-aux-liens

                    
                    
                        
        


        


    le quai d'embarquement

    Le quai d'embarquement date du XIXème siècle, et permettait aux embarcations d'accoster et de tourner, étant donné également que le canal s'élargissait à cet endroit.