il était une fois........à Pierrefitte-sur-loire

    petra ficta

    Le nom de Pierrefitte, Petra Ficta ou pierre fichée, vient de la présence d'une pierre debout, grand menhir ou peulvan qui semble disparu aujourd'hui. Non loin de cette pierre se voyait, voici maintenant de nombreuses dizaine d'années, un magnifique dolmen. C'était une grande dalle de granit, un peu arrondie par-dessus et portée par deux pilliers. La légende raconte que l'on ne pouvait jamais monter sur ce bloc. Toute personne arrivait à placer ses deux mains sur le bord supérieur, mais lorsqu'elle voulait aller plus haut, une force invisible faisait glisser ses mains et l'obligeait à lâcher prise.

    la prise du château de pierrefitte

    Une grande rivalité opposait le seigneur de Pierrefitte et le sire de Neuvy. Après que le premier nommé fut abattu par les soldats du second, de nombreux accrochages eurent lieu entre les deux clans. Un beau jour, le château de Pierrefitte fut pris d'assaut par les Bourguignons. Au moment où les assaillants y pénétraient, un formidable incendie éclata qui détruisit complètement la forteresse, et carbonisa pêle-mêle les soldats des deux camps. Depuis, le château ne fut pas reconstruit. On retrouve aisément son emplacement sur un monticule factice. En fouillant l'endroit, furent exhumés un grand nombre de squelettes entassés les uns sur les autres. Ceci constitue le dernier souvenir de la bataille dont parle la légende.