servilly: patrimoine

    l'église saint-jean

    De type roman, elle n'est bâtie qu'au début du XVIIème siècle, comme le relate un texte de 1636. Elle est construite avec les éléments d'une église romane primitive, qui se trouvait sur une motte voisine, et fut abandonnée durant la guerre de Cent Ans. Ceci explique l'ancienneté des pierres qui la composent, et la qualité de sa construction. La structure du clocher, originale, comprend un appendice imposant permettant l'accès aux cloches.

    L'abside ci-dessous est en partie reconstruite au XVIIème siècle avec les éléments de l'ancienne chapelle romane. Les arcades soutenant la clef de voûte descendent presque au niveau du sol, ce qui n'est pas fréquent. L'autel a également conservé sa position d'origine, plaçant le prêtre face au choeur, dos à ses fidèles.

    Quelques vues de l'intérieur de l'édifice.

    le château de gléné

    Le château de Gléné est un des plus jolis spécimens, dans la région, des gracieuses constructions qui remplacèrent les vieux nids féodaux. Remanié au XVIIIème siècle, le château conserve de son époque de construction deux tours, une salle basse et un guet en bon état au sommet de la tour sud.  Les remaniements firent disparaître les anciennes ouvertures pour les remplacer par de larges baies.

    Le corps de logis est un peu massif, quoique aéré de nombreuses ouvertures et d'un toit à lucarnes et cheminées, est flanqué de deux tours rondes à encorbellement et à toit conique élancé, ainsi que d'une petite tour en poivrière, dans l'angle qui fait face à l'entrée principale. Il est abandonné après la seconde guerre mondiale et totalement pillé (parquets, dallages, cheminées).

    la maison forte de gadin

    L'ancienne maison forte ci-dessous a pris le nom de "Château-Gadin". Construite au XVème siècle, et aménagée aux siècles suivants, elle est formée d'un corps de logis rectangulaire à deux niveaux et niveau de comble, flanqué de deux tours rondes couvertes de toits coniques.

    le manoir de la prugne

    C'est une construction moderne de style néoclassique, a remplacé l'ancienne maison forte. c'est un corps de logis de plan quadrangulaire à deux niveaux et niveau de comble, à six travées. Le rez-de-chaussée est surélevé sur perron, les étages marqués par des cordons de pierre te le toit à croupes, ouvert de trois lucarnes. Deux petits appentis sont accolés au pignon.

    la chapelle privée de la brosse

    Edifice de plan longitudinal doté d'un clocher-mur à une cloche, placé au niveau du pignon du mur de la façade ouest. Pas de culte.